Trouver la bonne mutuelle santé pour l’ostéopathie

0

Aujourd’hui, avoir une bonne mutuelle n’est pas négligeable. Les soins sont chers et deviennent vite un problème lorsqu’on n’a pas les moyens de les régler. Se protéger est nécessaire quand on sait que certaines périodes sont un enchaînement de petits accidents plus ou moins pénibles à endurer. Puisque nous bénéficions du droit d’être protégé, autant en profiter et le faire comme il se doit. Pour certaines pratiques comme l’ostéopathie, cela reste encore bien complexe : seules quelques mutuelles offrent un remboursement et il faut ainsi bien la choisir.

Comment choisir sa mutuelle ?

Afin de savoir si la mutuelle que vous choisissez est adaptée à votre demande, il faut connaître ses modalités de remboursement. Aujourd’hui, l’ostéopathie, non prise en charge par l’assurance maladie, est toutefois remboursée par certaines mutuelles, comme sur Maaf.fr/mutuelle-sante qui vous propose 5 paliers différents dans sa complémentaire santé. Les deux derniers couvrent l’ostéopathie, les remboursements varient de 25 à 50€.

Bien souvent, l’ostéopathie n’est que très peu, voire pas du tout, remboursée. Il est donc important de savoir ce que votre mutuelle vous offre si vous avez des séances de prévues sur du long terme.  Malgré le fait que notre système de santé soit très avancé, il reste des soins qui sont laissés à l’abandon.

Pourtant, on compte près de 4 français sur 10 ayant déjà eu recours à cette pratique, et c’est parce que la demande afflue que les mutuelles s’ouvrent de plus en plus à ce milieu. Vu comme une dérive de la médecine traditionnelle, il est encore difficile de reconnaître cette pratique comme un soin à part entière. Il soulage efficacement, mais est appelé « médecine douce », ce qui n’empêche pas un engouement croissant.

Attention cependant, si vous voulez que votre mutuelle vous rembourse vos frais d’ostéopathie, il est nécessaire de vous procurer une facture auprès du praticien que vous consultez, avec tampon et signature.

Et pour l’avenir ?

Reconnue depuis 2002 seulement, l’ostéopathie connaît une intégration complexe au système de santé. Remboursé par la sécurité sociale uniquement s’il y a prescription d’un médecin, les séances coûtent entre 50 et 100 euros ce qui représente souvent un investissement non négligeable.

La discussion est alors ouverte pour intégrer l’ostéopathie à la caisse nationale de santé courant 2018. Les remboursements rendraient cette pratique plus accessible et ouvriraient l’accès aux soins à une partie de la population.

Le débat est houleux et ouvert depuis déjà plusieurs années, mais il semblerait trouver un terme avant l’été.

Share.

Leave A Reply