Quelle mutuelle choisir quand on est TNS ?

Les salariés ont généralement une couverture santé plutôt complète, ce qui n’est pas toujours le cas des artisans. Les indépendants sont pris en charge par le Régime Social des Indépendants, mais ils ne bénéficient qu’une d’une couverture de base. On fait le point sur la mutuelle à choisir lorsqu’on est un travailleur non salarié.

Quel est le régime social des travailleurs indépendants ?

Le rythme de travail et le statut d’un travailleur non salarié, à l’exemple des artisans, est particulier. Ne bénéficiant pas de la Sécurité Sociale, mais du Régime Social des Indépendants (RSI), l’impact sur la santé et les coûts ne sont pas les mêmes. Si le RSI prend en charge l’équivalent en termes de frais, les charges à payer sont en revanche bien différentes. Il est donc nécessaire de souscrire à une complémentaire qui correspondra à votre mode de vie et votre profil.

Comment choisir sa mutuelle TNS ?

Les travailleurs non salariés (TNS), ont la possibilité de choisir leur mutuelle. Ce statut comprend notamment les professions libérales, les commerçants ou encore les artisans et micro-entrepreneurs. Avant de choisir leur mutuelle, ces professionnels doivent donc identifier leurs besoins actuels, mais aussi futurs afin de déterminer quelle assurance sera la meilleure pour eux. Certains critères sont essentiels à prendre en compte et des comparaisons doivent être réalisées, notamment sur les taux de remboursement. Pour cela, il est possible de trouver des comparateurs en ligne ou de demander des devis auprès de plusieurs mutuelles et assureurs. Penchez-vous aussi sur les garanties proposées, le prix des cotisations, ou encore l’existence ou non d’un questionnaire médical avant la souscription. Prenez le temps de calculer le reste à charge que vous aurez à régler lors des divers soins médicaux auxquels vous pourriez être confronté.

QUEL EST LE PRIX D’UNE MUTUELLE DE CE TYPE ?

Il faut savoir que le prix d’une mutuelle santé évolue selon les organismes. Il dépendra de la composition du foyer, mais aussi du lieu de résidence, de l’âge ou encore de l’activité et des garanties souscrites. Par ailleurs, les TNS aux revenus modestes peuvent bénéficier d’une couverture santé à moindre frais ou gratuite depuis 2019. Il s’agit de la Complémentaire Santé Solidaire, aussi connue sous le nom de CSS. L’obtention de cette assurance dépendra des ressources qui ont été perçues au cours des douze mois civils ayant précédé la demande.

Comment les indemnités sont-elles versées ?

En général, les indemnités journalières sont versées après un délai de carence de trois jours dans le cas d’une hospitalisation et sept jours s’il s’agit d’une maladie ou d’un accident. Dans le cas où l’arrêt maladie serait prolongé, le délai de carence ne s’appliquerait plus. Il faut aussi savoir que la durée des indemnités journalières est de trois ans pour les affections de longue durée et de 360 jours, étalés sur une période de trois ans.

La loi Madelin, pour encourager les TNS à composer leur protection sociale

La loi Madelin a été mise en place en 1994. Il s’agit d’un dispositif accessible aux TNS, et donc aux artisans étant soumis à un régime d’imposition réel. L’objectif de cette loi est d’encourager les travailleurs non salariés à créer eux-mêmes leur protection sociale. Cette solution est avantageuse puisqu’elle offre la possibilité de déduire des déclarations fiscales le coût du contrat de prévoyance et de la complémentaire santé.

Grâce à la loi Madelin, les artisans et autres TNS ont l’opportunité de prévenir les risques de paupérisation liées aux accidents de travail, une invalidité ou des arrêts maladie. Le seul point à connaître reste le fait que cette déduction reste plafonnée par une enveloppe fiscale.

DEUX TYPES DE MUTUELLES MADELIN

Les mutuelles Madelin sont au nombre de deux. Les contrats individuels, qui concernent les travailleurs indépendants et les contrats de groupe. Ce type d’assurance est accessible, sous certaines conditions, au conjoint et aux enfants.

L’exemple de la mutuelle artisan

La mutuelle artisan est une complémentaire santé dont l’objectif est de rembourser ce qui n’est pas pris en charge par la Sécurité Sociale. Les artisans indépendants ont la possibilité, ou non, d’y souscrire. Le choix se fera en fonction de profil de l’assuré, mais aussi des garanties recherchées. Ce type de mutuelle présente divers intérêts. Elle permet d’assurer des indemnités journalières en cas d’arrêt maladie, mais aussi d’avoir un remboursement optimisé des soins optiques, auditifs et dentaires. Avec ce type de mutuelle, un artisan aura accès au tiers payant et les dépassements d’honoraires pourront être pris en charge.

Dans le cas où un artisan serait son propre patron, il est libre ou non de souscrire à une mutuelle spécialisée. S’il est salarié d’une entreprise, il bénéficiera de la mutuelle à laquelle souscrit son employeur. Il ne faut pas oublier que cette assurance présente des avantages directement négociés par la société.