OROZAMUDOL 50mg – Présentation, posologie, précautions

0

Présentation de l’Orozamudol

Comme mentionné précédemment, l’Orozamudol 50mg est un médicament qui appartient à la classe thérapeutique des analgésiques ou antalgiques. C’est donc un antidouleur qui ne fait pas disparaître totalement la douleur mais permet au patient de mieux la supporter. Il agit en bloquant la transmission des messages douloureux au cerveau.
Il est indiqué pour soulagement des douleurs modérées à intenses comme celles consécutives à une blessure ou à une opération et est délivré uniquement sur prescription médicale. La substance active de l’Orozamudol 50mg est le Chlorhydrate de tramadol.
Ses excipients sont les suivants: Ethylcellulose, Crospovidone (E1202), Copovidone, Aspartam (E951), Arôme de menthe, Stéarate de magnésium (E572), Dioxyde de silice. On note aussi une présence de glucose. L’Orozamudol se présente sous la forme de comprimé rond blanc et orodispersible. Sur une face est gravée la lettre T, et sur l’autre figure le nombre 50. Il est habituellement vendu en boîte de 30 comprimés.

Mode d’administration et posologie de l’Orozamudol 50mg

Étant orodispersible, ce médicament se dissout rapidement sur la langue, il peut donc être pris tel quel. Il peut également être dissout dans un demi-verre d’eau. En cas de douleurs aigües, la dose d’attaque de l’Orozamudol est de 50-100mg. On peut renouveler la prise au bout de 4h, et ne pas dépasser la dose journalière totale de 400mg (8 comprimés).
Pour les douleurs chroniques, il faut une dose d’attaque de 50mg et adapter les autres prises en fonction de l’intensité de la douleur par la suite. Les patients âgés mais de moins de 75ans et qui ne présentent pas d’insuffisance rénale et/ou hépatique peuvent prendre de l’Orozamudol sans adaptation de la posologie. Pour les plus de 75ans et ceux qui souffrent d’insuffisance rénale et/ou hépatique, par contre, il faut allonger les fréquences d’administration puisque l’élimination du Tramadol est plus longue.

Dans quels cas ne jamais prendre de l’Orozamudol 50mg

Comme pour tous les médicaments, il ne faut jamais prendre de l’Orozamudol 50mg en cas d’allergie ou d’hypersensibilité à l’un de ses composants. Des difficultés respiratoires, des éruptions cutanées et un gonflement du visage pourraient survenir. Ce médicament n’est pas adapté aux enfants de moins de 12ans. Orozamudol est également fortement interdit à ceux qui sont sujets à l’épilepsie, à ceux qui ont pris du somnifère, à ceux qui sont état d’ébriété suite à la prise d’alcool, aux patients qui ont déjà pris un autre médicament contre la douleur et à ceux qui suivent un traitement contre la dépression. Les femmes enceintes ou qui allaitent ne peuvent pas non plus prendre de l’Orozamudol.

Précautions à prendre lors de la prise d’Orozamudol

Il faut toujours consulter un médecin ou un pharmacien avant de prendre de l’Orozomidol et suivre scrupuleusement les prescriptions surtout lors d’utilisation prolongée. En effet il existe un risque de dépendance. Il ne faut pas non plus arrêter ou diminuer le traitement sans avis médical pour ne pas avoir les symptômes de sevrage.

Share.

Leave A Reply