Monte-escalier : un allié de taille pour bien vieillir chez-soi

Lorsqu’on commence à prendre de l’âge, il n’est pas rare que l’on doive repenser l’aménagement de son intérieur. L’objectif est de conserver son autonomie tout en assurant sa sécurité. Pour cela, certaines astuces existent, à l’exemple du monte-escalier. Reste à savoir comment le choisir et l’installer chez soi.

​Comment fonctionne un monte-escalier ?

Un monte-escalier est un fauteuil guidé via un rail. Il suit la pente d’un escalier afin de monter une personne lentement et en toute sécurité. Le siège, qui ressemble à un fauteuil, est constitué d’accoudoirs et d’un repose-pieds. Une fois assis, il vous suffira d’actionner le moteur pour monter ou descendre les étages de votre maison ou appartement.
Lorsque l’on choisit un monte-escalier, il est important de prendre en compte son ergonomie. Il doit s’adapter à l’intérieur et ne pas prendre trop de place afin de ne pas entraver les couloirs et escaliers. Que ces derniers soient en colimaçon ou droit, il existe différents types de monte-escalier et vous en trouverez forcément un qui correspondra à votre besoin. La plupart du temps, son installation ne nécessite pas de travaux.

​QUELS SONT LES DIFFÉRENTS MODÈLES DE MONTE-ESCALIER ?

Il existe différents modèles de monte-escalier :

  • Le monte-escalier électrique. Il s’adapte à tous les types d’habitat.
  • La chaise élévatrice. Le rail est, dans ce cas, fixé sur le plafond. Il en descend un tube qui contient la chaise.
  • La plateforme pour fauteuil roulant. Ce système permet d’accéder aux étages sans avoir à descendre de son fauteuil roulant.
  • Le mini-ascenseur. L’avantage est qu’il s’adapte à l’intérieur et a un format plus petit que les ascenseurs traditionnels.

​Quelles aides pour installer un monte-escalier ?

Certaines aides existent pour vous aider dans l’installation d’un monte-escalier. Les Caisses de Retraite et leurs complémentaires, par exemple. En plus de proposer des ateliers sur le bien-vivre ou visant à préserver l’équilibre, elles peuvent financer ce genre d’installation ou octroyer un prêt pour le faire.
L’Agence Nationale pour l’Amélioration de l’Habitat (Anah) propose aussi une subvention et l’installation des monte-escalier. Pour en bénéficier, il faut cependant remplir certains critères, à l’exemple des suivants :

  • Être propriétaire du logement concerné.
  • La résidence doit être construite depuis plus de 15 ans.
  • Il faut faire appel à une entreprise d’équipement PMR pour installer son monte-escalier.

Si vous êtes éligible à cette aide, sachez que l’Anah pourra financer jusqu’à 50 % du montant total des travaux. Afin de déterminer le montant de subvention, il vous faudra passer devant une commission.