L’expérimentation du cannabis thérapeutique en 2021

La date pour le lancement de l’expérimentation du cannabis thérapeutique en France approche à grands pas. En effet, cette expérience devrait débuter dès le début de l’année 2021 ou durant le deuxième trimestre. Ce dispositif va concerner pas moins de 3 000 patients qui testeront les bienfaits thérapeutiques du cannabis.

Une expérimentation unique et pionnière pour la France

Cette expérience représente une avancée considérable pour la recherche sur les vertus du cannabis. Effectivement, depuis quelque temps, de nombreux organismes et de nombreux pays reconnaissent le cannabis pour ses bienfaits thérapeutiques. C’est au tour de la France de tester les bienfaits de cette plante avec la mise en vigueur de cette expérimentation.

Vous l’avez compris, l’objectif est de mesurer et d’analyser l’efficacité des graines de cannabis sur certaines pathologies. En effet, une multitude d’études ont d’ores et déjà permis de mettre en lumière les différentes vertus du cannabis.

Bien que cette plante soit considérée comme une drogue, elle devient de plus en plus légalisée et reconnue dans le domaine de la santé. Notamment, au début du mois de décembre, c’est L’ONU qui a approuvé les vertus médicinales et thérapeutiques du cannabis. L’organisme international a d’ailleurs reclassé le cannabis qui n’est plus considéré comme une simple drogue sans bienfait.

Comment ce dispositif a été mis en place ?

L’expérimentation peut sembler étonnante dans la mesure où la France met en place de plus en plus de dispositifs contre le cannabis. Néanmoins, durant le mois d’octobre 2019, le ministre des Solidarités et de la Santé avait proposé un dispositif qui est devenu l’article 43 de la loi N°2019-1446. Cette réforme devait initialement débuter en septembre 2020. Toutefois, en raison de la crise sanitaire, la date a été repoussée en 2021.

L’article autorise l’usage médical du cannabis, dans le cadre d’une expérimentation. Également, cet usage doit se faire sous la forme de produits pharmaceutiques, à base de la substance. Cette expérimentation représente la concrétisation d’études qui ont duré plus deux ans concernant la pertinence du cannabis médical. Également, ces deux années ont servi à définir l’usage ainsi que l’accès à ces produits.

L’expérimentation concerne près de 3 000 patients

Pour le gouvernement, l’enjeu est de pouvoir mesurer la véracité des vertus médicales et thérapeutiques du cannabis. C’est pour cette raison, que les produits pharmaceutiques à base de cette substance seront uniquement à destination des personnes qui souffrent de pathologies ou de douleurs chroniques. Également, les mesures d’encadrement pourraient évoluer au cours de l’expérimentation en fonction des résultats et des patients.

Au total, c’est près de 3 000 personnes qui vont participer à cette expérimentation. Effectivement, l’Agence nationale de sécurité du médicament a récemment précisé les patients concernés. Parmi les patients, l’organisme a décidé d’établir un quota en fonction des pathologies. En effet, certains seront traités pour des douleurs neuropathologiques, pour des symptômes en oncologie, pour l’épilepsie et pour les douleurs du système nerveux. Bien évidemment, ces patients seront réfractaires à la médicamentation traditionnelle qui n’a aucun effet sur leurs pathologies. Les produits pharmaceutiques seront sous forme de médicaments qui contiennent les molécules active