Les frais explosent pour les complémentaires

Le constat fait froid dans le dos, les frais de gestion des complémentaires santés sont six fois supérieur à ceux de la sécurité sociale. Mais pourquoi des dépenses aussi élevées ? Les mutuelles, les groupes de prévoyance et les sociétés d’assurance vont-ils faire en sorte de réduire les frais de gestion ?

Les frais de gestion des complémentaires plus élevés

Ce constat provient d’un rapport de la Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (DREES) qui étudie l’évolution des frais de gestion depuis 10 ans. Alors que les frais de gestion de la sécurité sociale ont sensiblement baissés, passant de 7,7 Milliards d’euros en 2009 à 7,3 Milliards d’euros 2018, ceux des complémentaires ont largement augmenté. Ainsi les frais de gestion des organismes complémentaires passent de 5,1 Milliards d’euros en 2009 à 7,5 Milliards d’euros 2018. La sécurité sociale s’occupe de la plus grande partie de l’enveloppe des dépenses de santé alors que pour les complémentaires cela représente seulement 13,4 % de l’activité. C’est ce qui explique des frais de gestion six fois plus élevés pour les complémentaires.

Que représente les frais de gestion dans les cotisations ?

Toujours selon un rapport de la DREES, lorsqu’une personne cotise 100 € auprès de son organisme de couverture santé, 80 € serve à rembourser les frais de santé, les 20 € restant, servent au financement des frais de gestion. Pas étonnant que les français soit enclin à comparer les mutuelles santé, pour trouver celle qui leur permettra de faire des économies. Il est évident que les usagers ne veulent pas payer trop de dépenses causées par les frais de gestion santé. Le rapport pointe du doigt les organismes qui gèrent le plus mal les frais de gestion. Il en ressort que les sociétés d’assurances avec 22 % sont en tête, suivies des mutuelles santés qui sont à 20 % et enfin les institutions de prévoyance qui sont à 16 %.

La colère du gouvernement

Rappelons qu’en décembre dernier, le Président de la République avait pointé du doigt les complémentaires santés en leur rappelant qu’il faut une “maîtrise, voire une baisse des frais de gestion”. Nul doute que la loi permettant de résilier son contrat de mutuelle à tout moment et sans frais supplémentaire, saura faire réagir les complémentaires de santé à prendre des dispositions, pour devenir plus performante dans la gestion des frais et pour devenir plus compétitive. Pourtant les solutions du tout numérique et du zéro papier est une aubaine permettant de gagner en compétitivité.